Centre Culturel Turc Yunus Emre À Rabat

21Université Mohammed V Faculté des Lettres et des Sciences Humanies BP. 2040 Agdal/Rabat

rabat@yunusemrevakfi.com.tr / + 212 537 68 15 27

Destiné à promouvoir la langue, science, culture et art turc au Maroc, le Centre Culturel Turc Yunus Emre à Rabat a été fondé d’après le protocole signé avec l’Université Mohammed V le 11 novembre 2012. Le Centre Culturel Turc Yunus Emre à Rabat a commencé à dispenser les cours de la langue turque depuis l’été de 2013. Actuellement les cours sont disponibles aux niveaux A1, A2 et B1 – à cause du manque de demande de niveaux supérieurs qui ne sont pas offerts pour le moment. Plus de 60 pourcent des étudiants du Centre Culturel Turc sont actuellement inscrits à l’Université de Mohammed V-Rabat. Les nombres d’étudiants enregistrés chaque semestre jusqu’à présent sont les suivants.
  • Été 2013                                           :   14 étudiants
  • Semestre d’Automne 2013-2014     : 112 étudiants
  • Semestre de Printemps 2013-2014   : 67 étudiants
  • Semestre d’Automne 2014-2015     : 73 étudiants
  • Semestre de Printemps 2014-2015   : 85 étudiants
Jusqu’à présent, le Centre Culturel Turc Yunus Emre à Rabat a envoyé 16 étudiants en Turquie (sur 351 étudiants en total) dans le cadre de l’École d’Été organisé conjointement avec YTB (l’Agence des Turcs à l'Étranger et des Communautés Apparentées). Cet événement a lieu chaque été pendant deux mois (les mois de juillet et août), et à l’été 2015, on va envoyer 10 autres étudiants en Turquie, tous les frais sauf le voyage seront couvert par le gouvernement turc. L’École d’Été offre une grande opportunité aux étudiants du monde entier pour entrebâiller la porte de se faire connaissance avec la Turquie et y poursuivre leurs études après le baccalauréat. 3 4Parmi tous ces étudiants qui ont appris la langue turque, 12 personnes jusqu’à présent ont été accordés les bourses par YTB (l’Agence des Turcs à l'Étranger et des Communautés Apparentées) afin d’étudier en Turquie. Parmi eux, 7 étudiants ont décidé de continuer leurs études en Turquie, et actuellement y poursuivent leurs études. Dans le cadre de ce programme qui s’appelle Türkiye Bursları (Bourses de Turquie), le YTB accorde chaque année les bourses pour plus de 10 mille étudiants du monde entier pour leur aider à poursuivre les études de baccalauréat, maitrise et doctorat. De plus, une autre étudiante de l’Institut Yunus Emre a été accordé une bourse par İBAV (Fondation de l’Académie des Sciences à Istanbul), grâce à laquelle elle a eu l’occasion de faire des recherches sur l’histoire de l’Empire Ottoman et a obtenu le certificat de C1 dans la langue turque. L’Institut Yunus Emre apporte le soutien à ses étudiants également dans la vie professionnelle. Jusqu’à présent, 6 étudiants de notre centre ont été recrutés par les hommes d’affaires turcs qui gèrent actuellement les entreprises au Maroc. L’Institut Yunus Emre est une des liaisons principales entre les étudiants marocains et les sociétés turques au Maroc. 5 6 7 D’après sa vision de coopération avec les universités dans le monde entier, l’Institut Yunus Emre a conclu le 25 février 2012 un “Protocole de Coopération pour le Projet de Turcologie” avec l’Université Mohammed V. Dans le cadre de ce protocole, jusqu’à présent, on a enseigné la langue turque à trois cent étudiants en tout, qui poursuivent leurs études actuellement dans les départements d’histoire et d’études islamiques. Quant à la situation actuelle, 127 étudiants en total se sont inscrits le semestre d’automne 2014-2015 pour la langue turque, mais 43 étudiants parmi eux participent activement aux cours. Dans l’ensemble, selon les chiffres mentionnés ci-dessus, le Centre Culturel Turc Yunus Emre à Rabat a réussi de joindre près de 600 étudiants au Maroc depuis 18 mois. De plus, dans le cadre de la coopération entre l’Institut Yunus Emre et Ziraat Bankası (Banque Agricole de la République Turque), une Bibliothèque Turque a été fondée au sein de l’Université Mohammed V. Contenant plus de deux mille livres, la Bibliothèque est capable d’assurer l’expérience à lire sur l’histoire, la culture et la littérature turque. Outre des activités de formation, le Centre Culturel Turc à Rabat a aussi organisé les événements suivants afin de promouvoir les aspects socio-culturels et artistiques de la Turquie auprès le peuple marocain:
  • Semaine de la Langue et la Littérature Turque (le 12-17 mai 2013): Les étudiants du Centre Culturel Turc à Rabat et le Projet de Turcologie ont pris part aux séances de poésie, chant et théâtre. De plus, Mme Bahtiyar Hira, l’artiste de l’art d’ebru (peinture sur l’eau et ensuite le papier en soie), a présenté cet art aux étudiants et a organisé plusieurs ateliers.
  • Semaine du Cinéma Turc et Thé de la Fraternité (le 27-30 novembre 2013): En prenant en compte l’intérêt considérable du peuple marocain pour les séries turques, on a mis en scène les films turcs (reconnus par le Ministère de la Culture de la République de Turquie) afin de promouvoir la cinématographie turque.
  • Les Relations Turquie-Maroc (le 10 décembre 2013): Sur demande de M. Abderrahim Benhadda, ancien Doyen de la Faculté des Lettres et des Sciences Humaines, on a organisé une conférence intitulé «les Relations Turquie-Maroc : hier, aujourd’hui et demain», dont l’intervenant principal était Dr. Burhan Köroğlu, Directeur de MEDAM (Centre de Recherches sur les Civilisations) à Istanbul, Turquie.
  • Semaine du Cinéma Turc à Tanger (le 19-22 février 2014): En collaboration avec ENSA Tanger et Club 7ème Art de Tanger, on a mis en scène les films turcs à Tanger.
  • Événement de Sema (les 26-27 avril 2014): On a organisé un concert de la Musique Soufie Turque et la Cérémonie de Sema dans les villes de Bejaad et Salé. En collaboration avec le Groupe de la Musique Turque Historique du Ministère de la Culture de Turquie, on a tenté de refléter la pensée du soufisme turc.
  • Semaine de la Langue et Culture Turque (le 24 mai 2014): Bien qu’il a été prévu que la semaine dure une semaine, il a été réduit à une journée à cause de l’accident minier catastrophique, après lequel le gouvernement turc a décrété le deuil national. Dans le cadre de l’évènement, les étudiants du Centre Culturel Turc ont eu l’occasion de représenter les valeurs culturelles de la Turquie avec les poèmes, chansons, danses et une cérémonie de henné.
  • Le Concert de Jazz et les Expositions à l’occasion de 600ème Anniversaire des Relations Diplomatiques entre la Pologne et la Turquie (le 10 septembre 2014): Assisté aussi par les représentants des missions diplomatiques, l’événement a impressionné les spectateurs avec un concert qui mélangeait la musique turque avec la musique jazz. Avec l’exposition intitulée «Vivre Ensemble sous la Coupole du Ciel», on a souligné les relations profondes entre la Pologne, le Maroc et la Turquie, ainsi que Pax Ottomana qui signifie la cohabitation pacifique entre les peuples de diverses  religions, origines et langues sous la justice ottomane.

Centre de Recherche sur le Temps Présent

Le Centre l’Histoire Contemporain relevant de la Faculté des Lettres et des Sciences Humaines de l'Université Mohammed V-Agdal Rabat, a été inauguré le jeudi 8 février 2013 à Rabat, en même temps que le Centre des études sahariennes, en présence notamment du Ministre de l'Enseignement supérieur, du Ministre délégué auprès du Ministre de l'Intérieur ainsi que du Président de l'Université. Le Centre est créé grâce à un partenariat entre le Conseil National des Droits de l'Homme (CNDH) et l’Université Mohammed V-Agdal  suite à la signature d’une convention de partenariat portant sur la création d’un master d’Temps Présent à la Faculté des Lettres et des Sciences Humaines, le lundi 25 janvier 2010. Cette convention s’inscrit dans le cadre du suivi de la mise en œuvre des recommandations de l’Instance Equité et Réconciliation relatives à la préservation de la mémoire, de l’histoire et de l’archive et vise à encourager la recherche dans l’histoire et la mémoire du Maroc contemporain et la constitution d’une expertise en la matière. Conformément à une convention ultérieure, le CNDH s’engage à apporter son appui au nouveau master d’Temps Présent, en soutenant les recherches dans ce domaine, notamment la recherche sur le terrain, à mettre en place une bibliothèque dédiée au domaine, et à faire appel à des maîtres conférenciers en provenance de certains instituts et universités étrangères spécialisés dans ce domaine. De son côté, la Faculté des Lettres et des Sciences Humaines s’engage à dispenser les cours, à mettre en place les curricula, à organiser les examens, et à prendre en charge l’ensemble des dispositions logistiques inhérentes à cette formation. Par ailleurs, et dans le cadre de la mise en œuvre des recommandations de l’IER relatives à l’archive, la mémoire et l’histoire, le CNDH a organisé, avec le soutien du groupe de travail « Archives et Mémoire », une série de conférence sur plusieurs thèmes dont « L’enseignement de l’Histoire du temps présent », « la préservation et modernisation des archives nationales », « Mémoire, Histoire et Archives » et « les projets relatifs à la préservation de la mémoire, dans le cadre de la réparation communautaire ». La FLSHR a un rôle majeur à jouer et peut délibérer et participer au débat sur les questions nationales et qu’elle contribue de son mieux au développement de la nation. L’existence d’un Master directement lié au thème du Centre favorise le développement de la recherche et le développement d’expertise.

Institut Confucius de Rabat

Inauguré le 5 décembre 2009, l’Institut Confucius, est né d’un partenariat entre l’Université Mohammed V-Agdal et l’université de Pékin pour les études internationales. Le Maroc rejoint donc les pays où sont répartis près de 3000 autres Instituts Confucius. Ceci a été réalisé dans le cadre de la signature du protocole d’accord du 26 mars 2008 entre l’ambassadeur de Chine au Maroc Gong Yuanxig et le président de l’Université Mohammed V-Agdal. L’objectif de l’inauguration de cet Institut est d’encourager l’apprentissage du chinois au Maroc, notamment dans les milieux étudiants mais aussi dans la société dans sa globalité. L’Institut contribuera sûrement à la promotion de l’échange culturel entre le monde arabe en général et la Chine qui s’ouvre davantage sur les autres cultures et civilisations. L’apprentissage de la langue chinoise par d’autres peuples favorisera cet échange. Il faut noter que plus de 24 universités chinoises enseignent la langue arabe. L’ouverture de cet Institut au sein de la FLSHR a permis de faire connaître l’institution. En plus de l’apprentissage de la langue, le poids économique et politique de la Chine prend de l’importance depuis des décennies et qu’il est grand temps pour que l’enseignement du chinois soit fortement promu au Maroc afin d’être en mesure de profiter d’avantage d’une coopération positive avec ce géant et participer à la promotion de l’échange culturel entre le monde arabe en général et la Chine. L’Université Mohammed V-Agdal et la FLSHR permettront donc au Maroc de servir d’intermédiaire pour cela.

Chaire UNESCO en philosophie et pensée critique

Responsable

Prof. Abdessalam Ben Maissa

Domaines/Disciplines

Philosophie

Objectifs

  • Promouvoir des valeurs universelles qui rassemblent les individus et les communautés;
  • Développer l'échange culturel Sud-Nord-Sud et Sud-SudIntroduire et développer la pensée critique, qui permettra aux étudiants de contribuer aux débats de société dans leur propre pays et ailleurs;
  • Promouvoir une culture de tolérance fondée sur le relativisme des système culturels quelle que soit leur nature;
  • Développer des techniques rationnelles qui permettront de résoudre les problèmes et les conflits idéologiques sans faire appel à la violence.

Chaire UNESCO-GAZ- NATURAL «gestion de l’environnement et développement durable»

Domaines/Disciplines

Disciplines liées à l'environnement.

Objectifs

  • Promouvoir un système intégré d'activités de recherche, de formation, d'information et de documentation au service de la gestion de l'environnement et du développement durable.
  • Faciliter la collaboration avec des chercheurs de haut niveau et de réputation internationale. L'accent est mis sur une approche interdisciplinaire prenant en compte la complexité des problèmes d'environnement.

Partenariat

  • Faculté des lettres, Université Hassan II Mohammédia (Maroc)
  • Ministère de l'environnement (Maroc)
  • Ministère des travaux publics (Maroc)
  • Ministère de l'agriculture (Maroc)
  • Agence du Nord (Maroc)
  • INAU - Institut National d'Aménagement et d'Urbanisme (Maroc)
  • Ecole Nationale Forestière d'Ingénieurs -ENFI, Sale (Maroc)

Responsable

Prof. El Miloud CHAKER Chaker.m@gmail.com

Axes de recherché

  • Analyse du fonctionnement dynamique et des processus de dégradation, inventaire des problèmes de désertification
  • Définition et évaluation des indicateurs de la désertification et des techniques et moyens de lutte contre ce phénomène
  • Développement, en coopération avec les acteurs locaux de stratégies de conservation et de lutte contre la désertification.
  • Suivi des dispositifs de conservation des eaux et des sols et évaluation de leur efficacité

Centre des études sahariennes (CES)

Le Centre des études sahariennes relevant de la Faculté des Lettres et des Sciences Humaines de l'Université Mohammed V-Agdal Rabat a été inauguré le jeudi 8 février 2013. Créé à l'initiative de l'Université, du Conseil National des Droits de l'Homme (CNDH), de l'Agence pour la promotion des provinces du Sud et de l'Office Chérifien des Phosphates, le centre vise l'encouragement de la recherche scientifique relative à cette région afin de contribuer à la préservation de la mémoire, à la réalisation de recherches appliquées et d'asseoir les bases d'un débat scientifique serein. C’est là un grand thème de recherche que le Centre des Etudes Doctorales doit exploiter et veiller à mettre en avant. Cette nouvelle structure académique, qui s'inscrit dans le cadre de la mise en œuvre des dispositions de la nouvelle Constitution visant à enraciner l'identité culturelle marocaine pluraliste, dont la composante Hassani, donnera l’occasion aux chercheurs de mener des recherches pluridisciplinaires dans les domaines de la connaissance historique, sociale et culturelle dans sa plus large acception dans les provinces du sud, à encourager la recherche au service du développement en apportant des réponses aux questions posées dans différents domaines. Le centre contribuera aussi à la préservation de la mémoire collective, notamment dans les provinces du sud, une région dotée d'un riche patrimoine et d'un précieux legs culturel. L'importance de ce centre réside dans sa contribution dans l’avenir au processus de prise de décision. Cette structure académique a pour vocation la réalisation de recherches et d'études sur les provinces du sud et sur le patrimoine matériel et immatériel de cette région du royaume. Sur le plan de la formation, il contribuera à préparer une élite de chercheurs spécialisés dans les affaires sahariennes à travers des programmes pluridisciplinaires de masters. Le Centre des Etudes Sahariennes servira de pôle d'excellence en matière d’études sahariennes et procédera à des expertises pour le compte des secteurs public et privé dans la gestion socio-économique et environnementale, outre sa contribution à la création d'une base de données et un centre de documentation relatifs aux provinces du Sud. Il donnera une grande visibilité à la FLSHR et à l’UM5A et contribuera à changer les attitudes et les représentations du public sur la FLSHR et à apporter sa pierre à l’édifice de la recherche scientifique nationale, internationale.

Centre d’Etude et de Recherche en GEOgraphie. (CERGEO)

Le Centre d’Etude et de Recherche en Géographie a été accrédité par l’Université Mohammed V-Agdal en 2009. Il regroupe les structures de recherche relevant du département de Géographie de la Faculté des Lettres et des Sciences Humaines de Rabat autour de projets de recherche fédérateurs. Sa mission principale est d'élaborer, mener, promouvoir et dynamiser la recherche scientifique fondamentale et appliquée en matière de Géographie et de sciences de l'homme, de son environnement et de son espace, de façon à répondre aux besoins réels du pays dans ce domaine. Il vise également à œuvrer pour l'incitation à la formulation de projets et à la formation de nouvelles équipes, et l'orientation de la recherche et la programmation des actions à partir d'une politique de partenariat et de contractualisation avec les autres départements, les universités, les entreprises, les institutions de développement, au Maroc et à l'étranger. Parmi les objectifs généraux du centre comme ils ont été déterminés par ses membres, il y a la création d’une synergie entre les compétences du département de Géographie en matière de recherche, l’utilisation rationnelle des moyens humains et matériels disponibles, l’encouragement des équipes de recherche à privilégier le travail collectif à travers la complémentarité et la mise en commun de leur savoir, leur savoir-faire et leurs expériences, la promotion d’une recherche de qualité, la mise en place de conditions nécessaires à la standardisation des méthodologies de recherche, la promotion de la formation par la recherche à travers des Master de recherche et des formations doctorales et l’instauration d’un système de communication facilitant l’échange et la circulation de l’information. Le programme de recherche du CERGéo tel qu’il était annoncé lors de sa création est composé de deux volets :

  • Les projets de recherche particuliers à chaque équipe avec une structuration de ces projets et leur recadrage dans un programme de recherche opérationnel et cohérent par lequel le centre peut présenter une certaine visibilité.
  • Un projet fédérateur de toutes les structures que le centre doit identifier par le choix d’un thème fédérateur à toutes les équipes à côté des thèmes qui leur sont propres et où chaque équipe s’astreint à réserver au moins 1/3 de son activité pour préparer et réaliser des projets communs avec les autres unités du Centre.