Inauguré le 5 décembre 2009, l’Institut Confucius, est né d’un partenariat entre l’Université Mohammed V-Agdal et l’université de Pékin pour les études internationales. Le Maroc rejoint donc les pays où sont répartis près de 3000 autres Instituts Confucius. Ceci a été réalisé dans le cadre de la signature du protocole d’accord du 26 mars 2008 entre l’ambassadeur de Chine au Maroc Gong Yuanxig et le président de l’Université Mohammed V-Agdal. L’objectif de l’inauguration de cet Institut est d’encourager l’apprentissage du chinois au Maroc, notamment dans les milieux étudiants mais aussi dans la société dans sa globalité. L’Institut contribuera sûrement à la promotion de l’échange culturel entre le monde arabe en général et la Chine qui s’ouvre davantage sur les autres cultures et civilisations. L’apprentissage de la langue chinoise par d’autres peuples favorisera cet échange. Il faut noter que plus de 24 universités chinoises enseignent la langue arabe. L’ouverture de cet Institut au sein de la FLSHR a permis de faire connaître l’institution. En plus de l’apprentissage de la langue, le poids économique et politique de la Chine prend de l’importance depuis des décennies et qu’il est grand temps pour que l’enseignement du chinois soit fortement promu au Maroc afin d’être en mesure de profiter d’avantage d’une coopération positive avec ce géant et participer à la promotion de l’échange culturel entre le monde arabe en général et la Chine. L’Université Mohammed V-Agdal et la FLSHR permettront donc au Maroc de servir d’intermédiaire pour cela.